CR N°93 La Bretagne Nord par Guilhem

Sortie N° 93

La Bretagne Nord

14 juin 2015

 

C’était où ? : Pléneuf-Val-André

On était combien ? : 7 Électrons

Y’avait combien de motos ? : 5 motos

Il faisait beau ?: Plutôt mitigé mais au moins on n'a pas eu de pluie, alors qu'au sud Loire ...

Participant(e)s :

 

Jacques

Yamaha XJ6

Pierrick et Anne-Marie

Honda 1000 CBF

Loïc et Martine

BMW 1600 GT

Xavier

Ducati 848

Guilhem

Guzzi Bellagio

 

 

 

Avant le départ

Les prévisions météorologiques de la semaine n’étaient pas très engageantes pour le dimanche : gros risques d’orages sur la région. Les craintes se confirmant en fin de semaine, la décision fut prise le vendredi de ne pas aller vers l’île de Ré mais de monter vers la Bretagne nord afin de chercher le soleil. Oui il peut faire beau dans ce coin de la France, nous décidons en conséquence de faire route en direction de Pléneuf-Val-André.


Le jour J (non pas le 6 juin, mais le 14 juin dans notre histoire)

Nous sommes 5 motos et 7 Electrons et associés à prendre part à cette longue sortie dominicale. Nous nous regroupons au forum d’Orvault avant de prendre la route un peu avant 8h30.

CR N°93 La Bretagne Nord par Guilhem

Nous roulons en direction de Redon, en passant par Blain, par les petites routes. Le temps est couvert mais pas menaçant et la route est sèche sauf dans de rares endroits abrités et proches de forêts. On peut noter un petit tour de rond-point superflu avant d’arriver à Blain, histoire de visiter les lieux et de s’assurer que les panneaux de direction ne nous concernent pas. Après Redon nous nous dirigeons vers La Gacilly et alors survient le drame : nous contournons LA ville d’Anne-Marie au lieu de la traverser. (Note du guide : Ce n’est pas de ma faute, j’ai suivi les panneaux : ça nous a rallongés et la zone industrielle n’était pas passionante, ça m’apprendra. La prochaine fois je prendrai la direction du bourg.) Nous roulons jusqu’à Ploërmel où nous faisons notre première pause dans un café pour nous dégourdir les jambes, et déguster les petits gâteaux préparés par Loïc et Martine : excellents, ils s’accompagnent très bien de cafés et chocolats chauds.

Arrêt du matin
Arrêt du matin
Arrêt du matin

Arrêt du matin

Nous reprenons notre chemin, non sans faire un petit arrêt essence pour deux motos : la Ducati de Xavier qui doit ravitailler souvent étant donné son petit réservoir et la BMW de Loïc qui ne doit normalement pas ravitailler souvent vu son gros réservoir mais qui n’était pas plein en partant. Les petits gâteaux faits maison ont largement pardonné cet oubli qui vaut en principe un gage. Le soleil fait parfois quelques percées et les routes sont toujours sympathiques et variées. Une fois passé Ménéac, et vu la préparation du parcours en quatrième vitesse, c’est le gros demi-tour histoire de revenir à Ménéac et de prendre la bonne direction. En regardant la carte calmement le soir après la sortie, nous étions en fait sur la bonne route mais je n’avais pas noté le nom des villes rencontrées sur cette portion et j’ai cru à une erreur. On zigzague tranquillement sur des petites routes jusqu’à Lamballe que nous traversons sans encombre pour nous diriger vers Pléneuf-Val-André. Nous y arrivons un peu avant 12h30 et nous nous arrêtons sur le parking du casino, non pour tenter de faire fortune auprès d’un bandit manchot, mais parce qu’il y a des place pour les motos et que c’est au bord de la mer. Le temps est plus gris que ne l’avait prévu la météo mais il ne pleut pas. Nous nous installons sur la plage le long du remblai et partageons une fois encore des petits fours faits maison par Loïc et Martine : attention que ça ne devienne pas une habitude, les Electrons sont gourmands et vous allez devoir en faire à chaque sortie ! Au cours de notre pique-nique le soleil joue à cache-cache mais ne manque pas de nous faire savoir qu’il n’est pas loin et que nous avons bien fait de venir ici. Nous terminons notre déjeuner par un petit tour au café du casino pour prendre des boissons chaudes accompagnés des traditionnels petits gâteaux de Loïc et Martine (ça y est : en un CR, ces gâteaux maison sont devenus une tradition)

Pique-nique sur la plage
Pique-nique sur la plage

Pique-nique sur la plage

Il est déjà 16h (on a pris notre temps) quand nous reprenons la route, en commençant par remplir les réservoirs des motos, et cette fois tout le monde y passe, sauf peut-être la BMW qui a un gros réservoir. Nous suivons au début la direction de Saint-Malo avant de bifurquer vers Plancoët. La route est très jolie avec quelques virages mais nous sommes hélas coincés derrière une camionnette roulant à 50 km/h, ralentissant encore dans les montées, les virages et les zones où le point de vue est agréable : qu’est-ce que c’est long et agaçant ! Nous continuons vers Dinan puis suivons la direction de Vannes (sans aller jusque-là non plus) pour tourner vers Paimpont, lieu de notre arrêt de l’après-midi, même s’il est déjà 18h passés. Il y a beaucoup de monde à Paimpont ce jour-là car il y a un festival du cirque. Ce devait être très sympathique mais nous n’avons pas le temps de nous attarder et préférons visiter la ville avant d’aller nous rafraîchir, car le soleil est avec nous à présent. Nous trouvons une guinguette au bord d’un étang qui nous semble bien agréable et qui propose boissons traditionnelles, cocktails, glaces et grillades. Je pense qu’en plein été l’endroit est très fréquenté. On traîne un peu mais sans manger de petits gâteaux cette fois (pourtant c’est une tradition, je ne comprends pas).

Arrêt à Paimpont
Arrêt à Paimpont
Arrêt à Paimpont

Arrêt à Paimpont

Nous nous remettons en route vers 19h, il faut penser à rentrer même si les nouvelles de Nantes nous apprennent qu’il pleut très fort, alors que de notre côté c’est grand soleil. Nous faisons une dernière pause carburant à Maure-de-Bretagne, parce que la Ducati … vous connaissez la suite.

CR N°93 La Bretagne Nord par Guilhem

Loïc nous indique qu’il va suivre son GPS pour retourner vers chez lui car il se fait tard et passer par Nantes n’est pas le chemin le plus court. Nous disons donc au revoir et encore merci pour les gâteaux à Loïc et Martine avant de terminer notre trajet vers un ciel menaçant. Notre route vers l’agglomération nantaise passe par Guémené, où les premières gouttes nous tombent dessus et nous nous disons au revoir, et Blain où nos routes se séparent : par Fay-de-Bretagne pour Couëron et par Notre-Dame-des-Landes pour ceux qui rejoignent le périphérique. Et maintenant, il pleut pour de bon, mais notre trajet touche à sa fin.


Bilan

On est partis une bonne douzaine d’heures, nous avons parcouru près de 450 km et n’avons rencontré la pluie que sur les derniers kilomètres en arrivant sur Nantes. On a donc bien fait d’aller chercher le soleil breton et vu les commentaires, je pense que nous pouvons retenir Paimpont comme une destination bien sympathique et à seulement 1h30 de route. A faire lors d’une prochaine sortie (hivernale, vu que ce n’est pas loin).

Commenter cet article

pierrick 02/07/2015 14:15

Grand merci GUILLEME pour cette super balade bien organisée par des routes de travers fort jolie préparée avec une bonne carte routiere A papier quand tu nous tiens et en plus agrémenté par une dégustation de petit gâteaux très bon merci a loic et martine qui pendantque nous étions en plein sommeil eux de leur petits doigts agiles nous préparaient les fameuses pâtisseries. A vendredi biz banzaiiiiiiiiiiiiiiiii